Bulgarie: Ruse- Malko Tarnovo

—- Français —-

La Bulgarie ne reste pas franchement dans nos meilleurs souvenirs. Déjà les routes. Elles sont souvent usées et étroites. On passait notre temps à slalomer entre les trous. Dans les forêts, on se faisait attaquer par des nuages d’insectes. Ils pénétraient dans la bouche, les narines, les oreilles, il faut avoir les nerfs solides pour les supporter. Un m’a même piqué dans une narine! Puis les gens. On ne s’est pas senties les bienvenues. Nous avons eu du mal à obtenir des informations importantes, on nous a parfois complètement ignorées, certains ont rigolé en nous voyant en difficulté plutôt que de nous aider. Bien sûr, il y a eu des exceptions (merci Stoyan, tu lis sûrement ce poste). Enfin, l’argent. Nous avons plusieurs fois payé des frais supplémentaires : deux restaurants nous ont servis „par hasard“ un plat en trop et un hôtel a „omis“ de nous dire que le café servi automatiquement avec le petit déjeuner était, lui, payant…

Paradoxalement, c’est aussi dans ce pays que reste gravé l’un de nos plus beaux souvenirs. Sinemorets, sur la pointe Sud de la côte Bulgare, est, selon les locaux à qui nous avions demandé conseil, le plus beau spot de la mer Noire. Ok, on y va. La route vallonnée n’est pas facile pour les cyclistes mais nous parvenons quand même à atteindre le village puis la très belle plage, en contrebas. C’est là que vit Robinson Yavor Crusoé. Il a une tente, un parasol, un harpon, et passe 4 mois par an sur cet îlot, depuis 20 ans. La journée il pêche au harpon. Le soir, il monte au village pour vendre ou troquer ses poissons. Nous l’avons rencontré dès notre arrivée sur la plage. Aller à l’encontre de ceux qui vivent dans la tente d’à côté nous fait sentir plus en sécurité. Puis le partage de l’ombre du parasol. Puis une invitation à dîner ses fameux poissons grillés au feu de bois, fraîchement pêchés. Imaginez-vous l’atmosphère de ce moment, sur un îlot du bout de la plage du bout de l’Europe, la pleine lune pour nous éclairer. On se sent enivrées par cet endroit hors du monde, ce moment suspendu. Comme une sensation d’être privilégiées d’avoir été invitées à pénétrer dans le Royaume de Yavor, l’endroit où il se sent le mieux au monde, nous dit-il. On comprend pourquoi. Yavor, tu as ensoleillé notre séjour en Bulgarie. Merci pour le repas et la soirée, c’était fabuleux!

Résumé de deux jours à la plage:

P1060027

P1050935

P1050967

P1050979

P1050939

P1060004

P1050997

P1060024

P1050920

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s